Page d'archive 4

Clotho, le BAC

-

utile mais pas indispensable ?

-

clotholachesisatropos

-

-

Je compris soudain qui était ce parent.
Olivier me parlait souvent d’une Agnès Fortin qui pleurait presque chaque semaine lors des résultats des interrogations où elle n’avait pas la moyenne.
Elle tremblait car sa mère, institutrice, et son père, psychologue, la grondaient…

- Et puis vous savez Monsieur, nos enfants peuvent s’épanouir et être heureux sans avoir le bac !
Les diplômes sont gages de connaissances techniques théoriques, pas d’intelligence, ni de bonheur.
Nos sociétés trop matérialistes et conditionnées devraient s’appliquer à combattre ces perversions.

Si au début de mon intervention j’avais fait le plein des écoutes approbatives, ma dernières argumentation entraîna de nombreuses défections.

Avant que la séance soit déclarée terminée je réclamai vainement les moyennes des élèves afin d’étayer ma connaissance de leur dossier.
Ne fut communiquée seulement la moyenne de la classe.
Aucun intérêt, je l’avais sur le bulletin de mon fils.

Comment aider les enfants …
en attirant l’attention des familles, déceler où se situaient les lacunes, organiser des actions bénévoles parentales de soutien…sans éléments tangibles d’analyse ?
(A suivre)

-

-

-

emmalivrebougie

-

-

-

Clotho, INTOLERABLE

-

ou inévitable ?

-

clotholachesisatropos

-

-

Après un bref bonjour le professeur principal continua sa litanie.
Manou : passera – Nuger, douteux – Olgrin, aucun effort ; Papoin, aucune attention – Hernandez, n’arrête pas de dessiner pendant tous les cours ; Julian assez bien décision au troisième trimestre…

Soudain le dernier arrivé explosa.
C’est intolérable ! Vous prenez un enfant, vous le notez, le rejetez de la société. A notre époque on ne devrait plus noter !

Tous les enseignants réprouvèrent cette analyse ;
qui en levant les yeux, qui en haussant les épaules, qui par des paroles sèches ou moqueuses.

Ne pouvant plus tenir devant ces débordements, je me surpris à élever calmement la voix.

- Mais enfin, Monsieur, tout système a besoin d’évaluation à différents moments précis !
Le problème est plutôt, et surtout, les conditions dans lesquelles s’effectue cette évaluation…L’état d’esprit avec lequel on l’attribue et les multiplications de ses fréquences afin d’ouvrir un maximum de nouvelles chances, puis de passerelles au cours d’une vie.
Une note,
d’une part doit être aussi juste que possible (ni favoritisme, ni brimade)
et d’autre part être interprétée comme une appréciation à un moment donné et non comme un jugement définitif d’une valeur absolue à l’encontre d’un être humain…
ce qui, je le reconnais, est trop souvent le cas.

Les enfants, de même que les adultes, évoluent différemment et par paliers…
selon leur personnalité, les conditions privées, scolaires et sociales dans lesquelles ils sont contraints de vivre.

Donc,
non les parents s’ils tremblent, et c’est heureux, de voir leurs enfants non appréciés, et des répercussions d’une notation, par voie de conséquence, d’une sélection
(par des moyens techniques et humains, donc susceptibles d’erreurs)

ne peuvent pas la refuser.
Ils doivent simplement réfléchir avec les enseignants, au titre de co-éducateurs
(eux permanents, les autres passagers)
et participer, s’ils sont disponibles
(les autres n’ont pas à se culpabiliser)
à l’élaboration de mesures anti-échecs…

N‘est-ce pas pour cela que nous sommes ici ?

- Oui, mais les enseignants s’instaurent en Juges suprêmes alors qu’ils ne sont pas exempt de subjectivités, de tares…
– Nous sommes tous imparfaits !
(A suivre)

-

-

-

emmalivrebougie

-

-

-

Clotho, BELLE

-

jeunesse

-

clotholachesisatropos

-

-

Lorsque j’arrivai devant la porte les représentants des élèves étaient là.
Bonjour Christie ! Jean ! Vous allez bien ?
– Oui.
– Oui, bon jour Madame.

Ils faisaient les cent pas dans le hall ; vêtus de jeans et blousons beaux comme des dieux, épanouis dans leur arrogante et timide jeunesse.

- Avez-vous des problèmes que vous aimeriez me voir aborder à votre place dans le plus grand anonymat ?
– Les vols ! Dans la classe ça n’arrête pas : trousses, joggings…pour ma part on m’a déjà volé plusieurs stylos depuis la rentrée !
Aussi, vous savez Germaine Amiel a raté son trimestre parce qu »elle a dû être opérée…
– Il n’y a aucune raison pour que cela ne soit pas pris en considération..
– Il y a aussi Bernard Chéreau, ses parents divorcent…alors…
– Oui, bien sûr…j’évoquerai ces points si nécessaire. Quelle heure avez-vous ?
– Ils ont dix minutes de retard…Puis, Isabelle Braud, elle est « prise en grippe »…

La réunion avant commencé depuis environ un quart d’heure quand la porte s’ouvrit.Un homme grand, svelte, brun, s’assit sur le siège libre abandonné car devant le passage.

- Je suis M. Fortin de la FEDE.

-

-

-

emmalivrebougie

-

-

-

LASSITUDE

-

à considérer

-

gifvidée

-

-

-

-

L e réveil souvent difficile

A près une nuit agitée

S onges bizarres qui s’invitent

S cie attendant de travailler

I l faut alors être raisonnable

T emps de pauses aimables

U tilement bien aménager

D urant cette période hivernale

 E n s’excusant de moins visiter

Emma

-

-

-

LASSITUDE dans Coup de BLUES emmalivreplumefinpage-

-

-

Clotho, RESPONSABILITE

-

personnelle et collective

-

clotholachesisatropos

-

-

Prête à sortir de la pièce…
Je me rapprochai aussitôt de lui.

- Tu sais mon chéri, c’est bien d’être studieux, respectueux des règles…
Mais, il arrive parfois dans la  vie qu’il faille prendre ses responsabilités…
Lorsque l’on se trouve dans des circonstances où se taire est lâcheté, complicité, inconscience…

Pas besoin de chercher l’aventure dans…Le Paris-Dakar…
l’aventure la plus : grand, belle, noble, DURE…
c’est celle des défis quotidiens anonymes, nombreux…
qu’un homme digne de ce nom doit relever aux mieux de ses capacités morales et intellectuelles du moment…

C’est à ceux qui agissent mal de s’arrêter de le faire, d’avoir honte…
ce n’est pas à ceux qui dénoncent les procédés…
dans le respect des règles établies…de se taire.
Allez, ne pense plus à cela, je l’ai déjà dit…
je ne me répèterai pas.

Ton chocolat est chaud, déjeunes bien, je t’attends en lisant ton cours.

Lui ayant caressé tendrement les cheveux, je sortis ses feuillets à la main.
(A suivre)

-

-

-

emmalivrebougie

-

-

-

Clotho, LEVER

-

leçons à réviser

-

clotholachesisatropos

-

-

Le sifflement de la respiration de l’époux endormi et le clapotis de la pluie sur le toit d’ardoise accompagnaient mon insomnie.
Bien plus tard la porte s’ouvrit doucement.
A pas de loup l’aîné s’approcha, se pencha vers moi comme tous les matin où il avait besoin d’être interrogé sur ses leçons…
J’attirai sa tête, l’embrassai tendrement en lui murmurant que je descendais aussitôt.

Les marches de l’escalier en bois grincèrent. La porte de la cuisine se referma sur nous. La cafetière gazouilla, puis offrit son breuvage tonique. Je regardais Olivier dévorer son bol de céréales tout en lui beurrant deux tartines.

- Quelle interro as-tu ce-matin ?
– Histoire.
– Bon, déjeune bien, je t’attends dans le salon.
– Maman !
– Oui.
– Tu ne parleras plus des « carottes » au conseil de classe ce-soir…Depuis que tu en as parlée, dans la classe, il y en a qui m’embêtent.
– Comment cela ?
– Ils vident mon cartable n’importe où ; me bousculent dans les escaliers ; me piquent avec des épingles pendant les cours ou pendant la récré ; se moquent de moi…Disent qu’ils me feront une grosse tête à la sortie un soir…
– Ne t’inquiètes pas pour cela mon Grand. Déjeunes bien et rejoins moi au salon.
(à suivre)

-

-

-

emmalivrebougie

-

-

-

HOLLANDE, faut ?

-

ou faut pas ?

-

jenesaispas

-

-

-

Avec Hollande on ne sait pas, on ne sait pas

s’il faut le croire ou s’il faut pas, s’il ne faut pas

Quand l’opposition nous dit « que faux discours »

on pense alors à chacun leur tour !

Avec Hollande on ne sait pas, on ne sait pas

quelles seront les bonnes lois, les bonnes lois

parfois on nous annonce une rétroactivité !

alors là les amoureux du droit restent bouche bée.

*

Avec Hollande on ne sait pas, on ne sait pas

si les banquiers ont fini d’être les rois, d’être les rois

pourtant avant les élections il nous avait bien  assuré

qu’ils étaient tous pour le pays des  ennemis jurés !

Avec Hollande on ne sait pas, on ne sait pas

si le chômage avant 5 ans disparaitra, disparaitra

mais on peut déjà malheureusement constater

que les précaires comme toujours sont délaissés !

*

Quand un citoyen me dit qu’est-ce que vous croyez

il n’est pas celui que vous croyez

je rétorque ils sortent tous du même lit

celui des VIP toujours plus riches et impunis…

*

Avec les politiques on sait très bien, on sait très bien

depuis une trentaine d’années qu’on ronge notre frein, notre frein

que diplômes, situations, et belles paroles sont semées

pour toujours nous embobiner  !

Emma

-

-

-

attentionglisse

-

-

-

-

AIMANTE

-

abandonnée

emmayeux

-

-

L’âme de l’enfant s’émerveille

combien doux le raisin de la treille

belles fleurs s’épanouissent dans le jardinet

mille tendres baisers de l’aïeule bien aimée.

*

L’âme de la jeune fille souvent s’étonne

combien tristes les évènements dans le monde

beaux discours mais lamentables faits

mille mines faisant tant de handicapés.

*

L’âme de l’amoureuse langoureusement exulte

combien voluptueuses les caresses de l’amant

belles et douces les paroles les accompagnant

mille projets à deux pour tous les ans.

*

L’âme de la mère à nouveau s’émerveille

combien elle aime les bambins jouant sous la treille

beaux rejetons faisant chaque jours des progrès

mille paroles affectueuses pour les encourager.

*

L’âme de la jeune-vielle s’attriste

combien seule depuis les départs  sinistres

beaux espoirs tous malicieusement envolés

mille mélancolies, désespoirs depuis tant d’années.

Emma

-

-

-

finpageplume

-

-

-

EPIPHANIE

-

-

aaaaacrechebleu

-

-

Gaspard, Balthazar et Melchior

suivirent l’étoile de l’Espoir.

Savants d’Orient ils avaient vu

la naissance bénie de Jésus.

De loin venus pour l’adorer

riches présents ont apportés.

Sages dans leur décision

au retour Hérode ils éviteront.

Malheureusement des nouveaux-nés

par le tyran seront tous tués.

Marie Joseph et l’enfant-Dieu

fuyant en Egypte avertis par les Cieux…

Belle Epiphanie à vous !

Gardez espoir chaque jour…

Emma

-

-

finpageplume

-

-

Clotho, FRAUDER …

-

but visé ?

-

clotholachesisatropos

-

-

- Avez-vous suivi l’émission « Droit de réponse » la semaine dernière ?
– Non.
– Edifiant.
75% des jeunes invités trouvaient normal de ne pas payer les impôts ou de frauder à leur sujet…Le civisme s’apprend par l’action éducative conjuguée dans les familles et à l’école.
Si on laisse les tricheries se répandre dans nos divers systèmes scolaires ou adultes sans réagir, sanctionner…nous préparons un bel avenir pour notre Pays !
Et ne me dites pas, comme beaucoup, qu’en Italie c’est pire !
Je ne rêve pas pour mes enfants, ma Nation, notre civilisation…ni d’un conditionnement à la Japonaise, ni d’une combinazione à l’Italienne.

- Je suis de votre avis.
Notre association partage cette opinion…mais si on l’évoque en réunions le corps enseignant ne suit pas ; cette pratique participe à étoffer les « bons résultats » des établissements…

– Alors là… c’est la meilleure !
C’est par le bluff que l’on compte arriver à 80% de niveau bac !?
Il y a une trentaine d’années les copieurs étaient rares, avaient honte, se cachaient…
Aujourd’hui on se moque de mon fils qui est le seul à ne pas préparer des « carottes »…en écrivant sur sa main, la manche de sa chemisette ou en jonglant avec les feuillets de « brouillon »…entre autres…
S’ils ne comptaient pas sur leurs astuces, ils apprendraient peut-être leurs leçons, comprendraient mieux leurs cours…
Bien, je ne vous retiens pas plus.
Le prochain conseil de classe aura lieu le dernier vendredi avant les vacances pascales.
Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année !

– Merci ! Moi aussi.  A bientôt.
(à suivre)

-

-

-

emmalivrebougie

-

-

-


123456...17

RETRAITE

La pente fut montée
Le plateau parcouru
La descente est arrivée
Un bilan aujourd'hui ?

"Ah si jeunesse savait !
Ah si vieillesse pouvait..."


EMMA-Anne

Auteur :

emmareves

Catégories

La vie c’est ?

La vie c'est ?

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents

juillet 2018
L Ma Me J V S D
« mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Versacoeurouvert |
Philippe FRANCHINI |
Haydenkcin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Apple7265
| Eafperret2014
| Loganmaft