• Accueil
  • > Archives pour octobre 2013

Archives pour octobre 2013


123

VOITURETTE

-

VOITURETTE dans Coup de G...

-

Le fiacre allait cahotant
emmenant les belles dames
montrer leurs parures sur les « Champs »
pour rendre jaloux les amants

La Deux-chevaux eut son temps
emmenant les joyeux drilles
s’amuser entre jeunes gens
après les cours, boites, filles.

Les citoyens militants
voulant acheter français
remercièrent avec des Renault
qui les droits sociaux défendait.

Les crises depuis plus de 30 ans
causées par la mondialisation perverse
sous l’égide de managers trop gourmands
détruisent la fidélité des clients en détresse.

Depuis quelques temps on entend
deux discours comme remèdes
une auto électrique dans les cités faut lancer
la voiture à cheval en ruralité recommander.

Alors demain la couche d’ozone protégée
l’énergie renouvelable des transports assurée
par la plus noble conquête de l’homme
en partie réhabilitée ?
Les Amishs

l’ont déjà fait !

Emma
copyright

-

-

emmalivreplumefinpage Voiture électrique - Fiacre - Voiture à cheval - Energie renouvelable - Couche d'ozone - dans Finance-

-

Clotho, CASSETTE

-

-

Clotho, CASSETTE dans ROMAN

-

-

16h 15. Vite garée je mis une cassette et examinai la cour.
Quelques temps après, à tour de rôle, les responsables des classes sortirent tamponner l’éponge crayeuse contre le tronc du châtaignier le plus proche du hall d’entrée.
Comme presque tous les jours j’étais la première maman à attendre.
C’est souvent ainsi pensai-je, lorsqu’on habite à l’extérieur…On prend une marge de sécurité en prévision de tous les imprévus qui pourraient survenir sur les 15km séparant le domicile de l’école…
Pour patienter je mis la cassette de Sardou actuellement prisée par les enfants.

« J’ai fait les deux écoles,
et j’ai tout oublié
La nuit des carmagnoles la fin des Assemblées
Les dieux de l’Acropole et les saints baptisés
J’étais des deux écoles et ça n’a rien changé
Dans le Lot-et-Garonne
On bouffait du curé
On priait la Madone
Le dimanche en Vendée
Des cailloux de Provence
Aux châteaux d’Aquitaine
On chantait la Durance
On pleurait la Lorraine
Dans le Rhône et l’Essonne
On chassait les abbés
On plantait en Argonne
Des croix de Saint-André
Des sommets du Jura
Aux jardins de Touraine
On pleurait la Savoie
On chantait la Lorraine

Je veux que mes enfants s’instruisent à mon école
S’ils ressemblent à quelqu’un autant que ce soit moi
Après ils s’en iront adorer leurs idoles… »

Crr! crr ! crr !

Eteignant l’auto-radio je sortis à la rencontre de l’écolière.
– Maman ! maman ! maman !
– Bonsoir ma chérie ; ça va ?
– Oh oui ! J’ai fini la première ! J’ai beaucoup travaillé tu sais ; Michael a été puni ; il a tiré les cheveux de Nathalie pendant la récré. Elle est tombée. Elle a beaucoup pleuré !
- Dépêche-toi ma puce, il faut aller chercher tes frères au collège.

Les emboutiellages à la sortie des écoles primaires : un vrai poème !
Se faufiler entre les  véhicules des parents retardataires qui se plantent n’importe où, surveiller les enfants étourdis qui traversent sans regarder ou changent brusquement de direction en courant ; accélérer un court instant dans le trou miraculeux afin de se dégager…Dernier passage clouté.
Enfin sortie de la ruche bruyante !

- Maman j’ai un papier pour toi ; c’est la maîtresse qui me l’a donné.
- Je conduis Magali, je dois rester très attentive à la circulation, tu me le donneras à la maison ou lorsque nous serons arrếtées sur le parking du collège.
Encore un feu rouge !

Une heure plus tard, les enfants attelés à leurs exercices, j’entrepris de lire la note de l’école avant de préparer le dîner :
« L’association des parents d’élèves de l’école vous invite à l’assemblée générale qui aura lieu vendredi prochain à 20h30 à l’école. »

-

-

-

emmalivrebougie Clotho dans ROMAN-

-

Clotho, DRING !

-

-

Clotho, DRING ! dans ROMAN

-

-

-

Dring ! dring ! dring !

- Bonjour !
– Bonjour, Madame Giniez ?
– Oui.
– Je suis madame Corot.
– Bonjour madame, mais comment avez-vous eu mon numéro de téléphone ? Nous sommes sur la liste rouge…
– Par le principal du collège. Nous avons essayé de vous joindre hier ; puis de venir vous voir ; mais nous n’avons pas trouvé votre maison.
– Pardon, mais nous ne mélangeons pas vie privée et nos professions ou activités diverses. C’est à quel sujet ?
– Je suis la responsable de l’Orga. Vous avez offert vos services sur le bulletin d’adhésion distribué lors de la rentrée scolaire ; j’aurais besoin de votre signature pour composer la liste de nos représentants aux différents conseils, c’est-à-dire de classe et d’administration.
– Aucun problème. Je dois aller à la bibliothèque municipale mercredi prochain. A quelle heure voulez-vous que nous nous retrouvions à l’entrée ?
– En début d’après-midi si possible, j’amène mon fils à la piscine. Disons 14heures. Je peux déchirer votre numéro de téléphone si vous le désirez.
– A la semaine prochaine. Je serai vêtue d’un tailleur marine, en compagnie d’un garçonnet de 12 ans et tiendrai à la main « La bêtise » de Glucksmann. Pour le numéro…ne le donnez pas.
- Merci bien !
– Il n’y a pas de quoi, bonne fin de journée !

- Merde ! Mes merveilles !

Dans la cuisine du haut de ses sept ans les yeux réprobateurs de Magali suivaient la danse macabre des charbons de bois malodorants.

- Ne t’inquiètes pas ma chérie, nous allons vite jeter ces crottes. Il nous reste plus des 3/4 de la pâte, nous aurons tout de même une belle montagne sucrée pour le dessert !

-

-

emmalivrebougie Clotho dans ROMAN

-

FIRMIN

-

FIRMIN dans Prénoms bonnefete-300x225

-

-

Firmin
le firmament s’éteint
les étoiles couchées
te voilà prêt levé
espérant belle journée.

Bonne fête
ce jour sera arrosé
tes amis prévenant
arriveront chargés
de bouteilles cachetées.

*

Faut bien certaines occasions
pour oublier les patrons
prenant puis jetant
les employés se pressant
devant les annonces affichées
dans les halls des agences patentées
souvent pour quelques heures par mois
comment charges assumer, vivre avec cela ?
L’indifférence des riches au coeur fait froid !

*

Firmin
les amis sont partis
tu es un peu gris
va vite te coucher
demain faut rechercher…

Emma
copyright

-

-

emmalivrebougie Saint du jour - Firmin - dans Sentiments

-

-

AVOCAT

-

et la Loi ?!

-

AVOCAT dans Coup de G...

-

-

AVOCAT

*

Avocat
merci à toi
quand fruit exotique
ici tu nous nourris.

Avocat
Honte à toi
quand au lieu de servir la loi
aider les faibles contre les forts
des pots de vin tu reçois
les citoyens accablant.

Avocat
ta vocation
n’était pas la cohésion
des pervers protéger
mais la justice humaine
faire se manifester…

A vos cas
caveaux remplis
d’erreurs judicaires permises
Jésus, Marianne…affligés
les innocents, les rejetées
un jour vous seront comptés…

Emma
copyright

-

-

emmalivreplumefinpage Avocat - Justice - Erreur judiciaire - Corruptions - Déni de justice - La raison du plus fort dans Sentiments

-

-

ENIGME…

-

à tiroirs ?

-

ENIGME... dans Fait divers

-

Il est respecté
depuis 27 ans dans l’armée.
Elle est jeunette
pense sa vie une fête.
Famille ordinaire
vie souvent de galères
car le couple connait
des ratés depuis des années.

Mauvais scénario
il déclare la disparition
femme et fille parties
sans nouvelles depuis.

Les enquêtes aboutiront-elles un jour ?
Ou des suppositions terniront-elles toujours
un homme suicidé qui son innocence claironne
dans une vidéo montrée à tout le monde ?
Une mère fragilisée avec sa fille disparue
leur mémoire sera-t-elle défendue ?
Que de disparitions en ces temps chaotiques
ne trouvent aucune explication
c’est dramatique !

Emma
copyright

-

emmalivreplumefinpage Disparition - Enigme policière - Suicide - Innocent/coupable - enquêtes à rebondissements dans Poèmes

-

-

Le LEZARD

-

« Y’a pas de lézard ! »
(tout va bien)

-

Le LEZARD dans Animal aaaaaaagiflezard

-

Curieux il s’avance
s’arrête soudain
ses yeux expressifs
interrogent en vain.

Elle s’étire brusquement
le matelas glisse par terre
aussitôt il est  rattrapé
sans lui sieste ne peut faire.

Gribouille guette sa proie
cette chasseresse à pas de loup
fait mine de s’écarter du voyeur
puis bondit sur lui d’un coup.

C’est ainsi que pendant des années
plus un seul lézard n’ai observé
fini le chant des oiseaux le matin
Gribouille y avait mis fin.

Emma
copyright

-

-

emmalivreplumefinpage Lézard - Chat - Loi de la jungle - dans Poèmes

-

-

VERT ?

-

Vers quelle (dé)-é-chéance ?

-

VERT ? dans Poèmes aaaaaaavertsdechets-300x114

-

Cette couleur de l’espérance
très cotée en France
fut celle d’un grand club
avant d’entrer en politique
avec des militants dynamiques
oeuvrant en écologie.

D’abord très démocratique
le parti s’est « normalisé »
jusqu’à devenir moins critique
jusqu’à des couleuvres avaler…

Encore un essai infructueux
disent les observateurs nostalgiques
Dans ce pays décidément
le multipartisme ne prend
Marianne pourra encore se désoler
de seulement deux tenues endosser
jusqu’à ce qu’un jour, peut-être, de malheur
elle soit embastillée par quelques spéculateurs
s’imposant de l’étranger

Emma
copyright

-

-

emmalivreplumefinpage Les verts - Ecologie les verts - Petits partis politiques - dans Politique

-

-

Clotho, OREILLETTES

-

-

Clotho, OREILLETTES dans ROMAN

-

-

L’huile commençait à chauffer dans la poêle à frire tandis que je terminais d’étaler ma pâte à oreillettes.
Comme tous les mercredis matin le silence régnait un peu dans les chambres où les enfants devaient terminer leurs devoirs et apprendre leurs leçons.
Même Magali, à la grande désapprobation de son institutrice…

Je hochais la tête en me rappelant les critiques de l’enseignante :
« Un enfant ne doit jamais avoir de devoirs à faire à la maison.
D’ailleurs les inspecteurs d’académie sont formels sur ce point ! »
« Et cela vous étonne qu’une fois arrivés en 6e les écoliers soient désemparés et s’effondrent devant le travail personnel ?…S’ils n’ont pas été entraînés dès l’école élémentaire à fournir des efforts en dehors de la classe… »

Je m’étais contentée de cette phrase, exprimée simplement et aimablement. De toute manière j’avais compris dès l’entrée en CP de mon aîné qu’il ne fallait pas dire que l’on accompagnait leur scolarité…
Quel mécontentement lorsque j’avais dit avoir commencé à lui apprendre à lire avant d’entrer « à la grande école » !
Pourquoi cette hargne alors qu’il s’agissait uniquement de le mettre en confiance, de le sécuriser…
Pourquoi cette grogne lorsque j’avais informé que s’il n’avait pas de devoir le mercredi matin, pour qu’il ait l’habitude dès son plus jeune âge d’admettre des plages horaires privées consacrées à s’entraîner ou s’instruire seul, je lui en donnais…

Mains farineuses rincées je pris l’emporte-piècees dans un tiroir et laissai tomber délicatement dans l’huille chaude quelques ganses de pâte dentelée.
Aussitôt des crépitements emplirent la pièce et postillonnèrent gaiement.
- Je peux en goûter une ?

Sursautant à l’intrusion de la benjamine que je n’avais pas entendu descendre, je m’efforçai de faire les gros yeux.

- Voyons Magali ! Je viens juste de commencer ! Aucune n’est cuite ! As-tu calculé les cinq opérations et conjugué le verbe « jouer avec son frère » au présent et au futur de l’indicatif ?

Les billes bleues de la gourmande continuèrent de fixer les noeuds papillons qui virevoltaient sur l’huile redevenue lisse et moins bruyante tandis qu’elle affirma s’être appliquée à achever ses devoirs.

Les nageurs retournés elle surveillait l’évolution de leur bronzage afin de signaler, aussitôt qu’il serait possible, quel serait le bénéficiaire de son impatience.
Bien qu’elle stationna dans mon dos, je sentais toute son attente.
Je pris l’écumoire pour retirer le beignet le plus doré ; tandis que l’envieuse, anticipant sa destination, se précipitait vers le placard, sortait une assiette et le sucre en poudre.

-

-emmalivrebougie Clotho dans ROMAN

-

-

-

Clotho, ENVELOPPE…

-

-

Clotho, ENVELOPPE... dans ROMAN

-

-

-

- Tiens maman, j’ai une enveloppe pour toi, donnée par le maître.
– Moi aussi, elle est dans mon cartable, je te la donnerai à la maison.
– Et pourquoi j’en ai pas moi ?
– Tu en auras une demain, tout le monde en a une…
– Arrêtez de crier. Attachez vos ceintures, je les lirai plus tard.

- Viens vite au lit, je caille…Quel navet ce film !

– Attends une minute, j’ai du courrier scolaire à prendre dans mon sac. Curieux…

– Quoi donc ?

– Magali apporte un formulaire d’adhésion relatif à une association de parents d’élèves, tandis qu’Axel me transmet ceux de deux autres associations. Je pensais qu’il n’y avait qu’une association par établissement.
Pourquoi l’une plutôt que l’autre…
Ne pourraient-ils pas s’entendre !?
Je vais m’inscrire en primaire auprès de la seule association présente et en secondaire à l’autre…Il n’y a pas de raison d’en favoriser une.

– Viens ! Tu rempliras les bulletins d’adhésion demain !

 

Je souris à l’impatient.
Ayant posé les feuillets sur le petit secrétaire calé près du radiateur, je déceinturai mon peignoir, laissai glisser rapidement sur le tapis la légère nuisette avant de me cacher sous l’épaisse couette, nue entre les bras de l’aimé.

-

-

-

emmalivrebougie Clotho dans ROMAN

-

-

 


123

RETRAITE

La pente fut montée
Le plateau parcouru
La descente est arrivée
Un bilan aujourd'hui ?

"Ah si jeunesse savait !
Ah si vieillesse pouvait..."


EMMA-Anne

Auteur :

emmareves

Catégories

La vie c’est ?

La vie c'est ?

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Commentaires récents

octobre 2013
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Versacoeurouvert |
Philippe FRANCHINI |
Haydenkcin |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Apple7265
| Eafperret2014
| Loganmaft